• Depuis 2006, les rapports annuels du groupe d’experts chargé de conseiller le gouvernement sur les augmentations du Smic préconisent de ne pas accorder de coup de pouce et de s’en tenir au mécanisme de revalorisation légale. Le rapport provisoire qui vient d’être rendu ne fait malheureusement pas exception, même s’il convient de noter que ce groupe d’experts a fait preuve d’une réelle qualité d’écoute et qu’il a contribué à analyser le Smic à sa juste valeur et non plus uniquement comme un coût.

    Bien que les auteurs du rapport aient pris soin de relever les signaux positifs envoyés par l’économie française (croissance du PIB, progression de l’emploi marchand en 2016), ils ne se prononcent pas en faveur d’un coup de pouce pour le Smic. En effet, au nom de la prudence et de la modération, les auteurs estiment qu’un coup de pouce au Smic introduirait un risque de déstabilisation à partir d’une situation encore fragile. Bonne conscience libérale ou posture politique ?

    Quoi qu’il en soit, le fossé et les inégalités se creusent entre le Smic et la moyenne des autres salaires. Une telle dégradation du pouvoir d’achat appelle une réponse qui soit à la hauteur de la situation. Les salariés au Smic sont souvent ceux qui cumulent le plus de handicaps : contrat de travail précaire, temps partiel… Accorder un coup de pouce au Smic permettrait précisément de relancer la dynamique salariale, y compris au niveau des branches, la consommation, et par là même, de renforcer la croissance. Il appartient désormais au gouvernement de trancher sur la revalorisation du Smic.

    Le pouvoir d’achat des salariés ne peut attendre !


    votre commentaire
  • Chers camarades, 

    Tout d'abord, je tiens à vous faire suivre les revendications que mon syndicat FO AMCOR Sélestat m'a charger d'envoyer à notre Direction. 

    Dans un deuxième temps, je vais d'ici quelques jours, vous envoyer les quelques notes que j'ai prises lors de notre dernier comité de groupe, il a eu lieu le 14 décembre 2016  sur le site AMCOR flexibles de Froges. Comme première information mes camarades, le groupe AMCOR en France se porte très bien, puisqu'avec un chiffre d'affaire stable à près de 642 Millions d'€, le résultat d'exploitation fait un bon de + de 40% par rapport à l'an passé. Avec des usines vieillissantes je vous signale que l'effort d'investissement du groupe en France n'est que de 6,7% de sa valeur ajoutée, alors que la moyenne se situe a peu près à 16%. 

    Alors à part l'un ou l'autre des sites AMCOR en France qui est sans doute plus fragile que d'autres, je pense que nos revendications salariales devraient sans nul doute se situer au dessus des 2% d'AG... 

    Je vous joins également une motion que quatre organisations syndicales au sein du comité de groupe AMCOR France ont écrits et lu en séance du 14 décembre 2016 à Froges, merci de la communiquer à vos collègues en l'affichant dans vos panneaux syndicaux, et pourquoi en faire une distribution sous forme de tract...Une journée d'actions au niveau du groupe AMCOR en France sera organisé, et ceci dès la reprise en janvier 2017 afin de dénoncer l'attitude négative en ce qui concerne la politique sociale et salariale mené par AMCOR en France. 

    Je pense que ce message sera sans nul doute l'un des derniers avant le réveillon de noël, alors permettez moi de vous souhaiter ainsi qu'a vos familles de joyeuses fêtes de fin d'année 2016. 

    Fraternellement 

    Eric BORZIC
    Secrétaire du syndicat
    FO AMCOR SELESTAT
    Délégué syndical
    RS au comité de groupe
    Membre Français du CEE
    Membre de la CA fédérale
    FO métaux
    Tél : 06 71 22 61 99
     

    votre commentaire